La terre crue, matière à construire

Par David Gandreau et Chamsia Sadozaï

La terre crue se compose de grains de différents calibres qui se répartissent dans un large spectre granulométrique, du caillou à la particule d’argile (de 100 mm à 2µ de diamètre). Par un phénomène de cohésion capillaire, l’eau qui lie les grains entre eux assure, en grande partie, la solidité du matériau mis en œuvre pour la construction.
Dans certains cas, des stabilisants organiques (polysaccharides, lipides, protéines, autres..) ou physico-chimiques (chaux, plâtres..) permettent une résistance encore meilleure.

Ces principes, aujourd’hui redécouverts par les ingénieurs en science et génie des matériaux, semblent avoir été acquis par les bâtisseurs dès le VIII° millénaire avant notre ère, avec l’apparition des premiers habitats sédentaires. En témoigne la richesse des cultures constructives associées au matériau terre qui se déclinent en cinq techniques principales : le torchis, la brique de terre crue, le pisé, la bauge et les enduits.

Dans cette présentation introductive sur la terre crue, matière à construire, nous avons tout d’abord abordé les questions de caractérisation du matériau et de ses propriétés de cohésion en évoquant les avancées récentes de la recherche, à l’échelle granulaire et à l’échelle macroscopique. Nous avons ensuite tenté d’illustrer chacune des cinq principales techniques de mise en œuvre, avec des exemples les plus anciens connus par l’archéologie et avec des exemples d’architectures vernaculaires contemporaines, en soulignant pour chacune les caractéristiques de composition granulaire et l’état hydrique lors de la mise en œuvre.

Enfin, nous avons présenté une base méthodologique élaborée par le laboratoire CRAterre-ENSAG (Guillaud H., Houben H., Traité de construction en terre, Ed. Parenthèses, 2006) afin d’élaborer une terminologie spécifique à la terre crue utilisée dans la construction.

 


Une réflexion au sujet de « La terre crue, matière à construire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *