Archives de catégorie : La terre

L’approvisionnement en terre sur le château de Guédelon (Yonne)

Intervention de Florian Renucci (Chantier expérimental de Guédelon) lors du séminaire du vendredi 16 mars 2012

1. Introduction sur le matériau 

Les constructions en terre existent aux époques celte, antique et médiévale. On pratique alors la culture des mottes et creusements de fossé.

Description physique des terres : cf. CRATerre (Ecole d’Architecture de Grenoble) pour l’ensemble des données complémentaires à Guédelon.

Les trois composantes de la terre sont les sables, les silts et l’argile.

Les textures des terres :                                              

organiques /tourbe

graveleuses

sableuses

silteuses

argileuses

cailloux

Béton, graviers

Mortiers, sables

Limons, silts

Terres modelables, argiles, colloïdes

T Guédelon

T Guédelon

T Guédelon

200 cm/ 20mm

20mm/ 2mm

2mm/ 60µ

60µ / 2µ

> 2µ

Continuer la lecture de L’approvisionnement en terre sur le château de Guédelon (Yonne)

Archéologie des couvertures : quelles approches ?

Par Sylvain Aumard, archéologue, Centre d’études médiévales d’Auxerre, associé UMR 6298 ARTeHIS

Depuis Violet-le-duc, la connaissance des matériaux de couverture a peu progressé et cela malgré le développement de l’archéologie médiévale et plus récemment celle du bâti. À l’heure où les recherches sur les charpentes de combles bénéficient d’un élan sans précédent (dendrochronologie, synthèses régionales), les questions relatives à l’épiderme du toit se posent de manière inéluctable. Les rares avancées réalisées durant le XXe s. sont principalement le fait des architectes-restaurateurs (albums du CRMH, Revue Monumental), alors que la constitution de corpus archéologiques de référence, bien datés et documentés, peine encore à s’organiser malgré un récent regain d’intérêt pour les terres cuites architecturales (ex. Chapelot et al. 2009). Continuer la lecture de Archéologie des couvertures : quelles approches ?

Le transport maritime des matériaux de construction dans le monde antique

Matériaux de construction de l’Antiquité à la Révolution Industrielle

Par Emmanuel Nantet, docteur en Archéologie, Université de La Rochelle.

Depuis le développement considérable de l’archéologie sous-marine au cours de ces dernières décennies, les épaves ont livré un matériel abondant qui fournit de nombreux indices sur le transport maritime des matériaux de construction. Cependant, ces épaves ne sont presque jamais mentionnées dans les manuels d’architecture antique.

Les cargaisons contenant des tuiles sont dorénavant relativement bien connues, notamment grâce aux recherches d’Anne Joncheray. Comme c’est le cas pour l’épave Barthélemy B (1-25 de l’è. chr.), qui ne contenait que 100 tegulae et probablement 100 imbrices, nous constatons qu’elles étaient souvent embarquées sur de petits navires qui effectuaient des trajets à l’échelle locale. Continuer la lecture de Le transport maritime des matériaux de construction dans le monde antique

Matériaux de construction de la fin de l’époque hellénistique (IIe siècle avant J.C.) à l’époque médiévale en Syrie du Nord.

Par Marie-Odile ROUSSET (CNRS, GREMMO, FRE 3412, MOM)

La prospection des marges arides de Syrie du Nord, dirigée par Bernard Geyer (Archéorient) et les fouilles franco-syriennes des site de Mayadin, al-Hadir et Qinnasrin ont mis en évidence la variété des matériaux employés depuis la fin de l’époque hellénistique, dans la région au sud-est d’Alep. Là, comme ailleurs, les matériaux utilisés dépendent du type de ressources disponible dans l’environnement.

Maison en brique crue en partie reconstruite sur des soubassements byzantins © M.-O. Rousset
Maison en brique crue en partie reconstruite sur des soubassements byzantins © M.-O. Rousset

La brique crue est le matériau le plus répandu. Elle permet une mise en œuvre facile de la terre, sans coffrage. Les briques sont fabriquées avec de la terre mêlée de paille, tassée dans un moule puis séchée au soleil. Continuer la lecture de Matériaux de construction de la fin de l’époque hellénistique (IIe siècle avant J.C.) à l’époque médiévale en Syrie du Nord.

Extraction et évolution de l’approvisionnement en matériaux de construction de la colonie de Lyon à l’époque romaine (1er siècle avant J.C. – 3e siècle après J.-C.)

Par B. Clément et H. Savay-Guerraz

La colonie de Lugdunum, fondée en 43 av. J.-C. et occupée jusqu’au milieu du 3ème s. apr. J.-C., fut sans aucun doute une grosse consommatrice en matériaux de construction, aussi bien pour l’architecture monumentale que pour l’architecture domestique ou artisanale. Une rapide analyse des maçonneries encore en place aujourd’hui nous montre l’utilisation de matériaux hétérogènes. Comment ces chantiers étaient-ils approvisionnés en matériaux de construction et dans quelle mesure étaient-ils extraits sur place ou importés ? Continuer la lecture de Extraction et évolution de l’approvisionnement en matériaux de construction de la colonie de Lyon à l’époque romaine (1er siècle avant J.C. – 3e siècle après J.-C.)

La terre crue, matière à construire

Par David Gandreau et Chamsia Sadozaï

La terre crue se compose de grains de différents calibres qui se répartissent dans un large spectre granulométrique, du caillou à la particule d’argile (de 100 mm à 2µ de diamètre). Par un phénomène de cohésion capillaire, l’eau qui lie les grains entre eux assure, en grande partie, la solidité du matériau mis en œuvre pour la construction.
Dans certains cas, des stabilisants organiques (polysaccharides, lipides, protéines, autres..) ou physico-chimiques (chaux, plâtres..) permettent une résistance encore meilleure. Continuer la lecture de La terre crue, matière à construire