Archives par mot-clé : Technique de construction

Maçonnerie et construction publique, regard sur la ville antique d’Augustonemetum

Intervention de Christian Le Barrier (Inrap), lors du colloque de Guédelon 2015.

L’étude de la ville antique d’Augustonemetum fait l’objet d’un Programme Collectif de Recherche coordonné par Hélène Dartevelle, ingénieure d’étude au SRA Auvergne-Rhône-Alpes. Il regroupe une quarantaine de chercheurs d’horizons divers : culture, universités, Inrap, associatif et individuels. Débuté en 2005, ce programme doit déboucher sur la publication d’un atlas de la ville en 2017.
L’objectif de cet article est d’évoquer quelques aspects concernant l’approvisionnement et l’usage des matériaux volcaniques pour la construction de la ville antique et d’aborder leur mise en œuvre avec la question de l’appareil hexagonal et de son application aux constructions publiques. Pour une présentation plus approfondie de la ville antique, on pourra se rapporter à la publication du colloque Aquitania 20151 et au site Internet Augostonemetum 2 Continuer la lecture de Maçonnerie et construction publique, regard sur la ville antique d’Augustonemetum

  1. Dartevelle (H.) et Le Barrier (Ch.) – Augustonemetum, capitale gallo-romaine de la cité des Arvernes.  A. Bouet dir. MONUMENTAL, La monumentalisation des villes de l’Aquitaine et de l’Hispanie septentrionale durant le Haut-Empire. 6e Colloque Aquitania, Villeneuve-sur-Lot, 10-12 septembre 2015. À paraître. Texte soumis et accepté (20 p. et 20 fig). []
  2. Dartevelle H. 2010, Augustonemetum, disponible sur : http://www.augustonemetum.fr/ [consulté en mars 2018]. Site web mis en ligne en mars 2010 et réactualisé. Thématique : la ville antique d’Augustonemetum (Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme). Une cinquantaine de pages, environ 500 illustrations. []

Une réhabilitation du plâtre dans les constructions traditionnelles du monde méditerranéen

Intervention de Philippe Bertone  Bertone, restaurateur, gypsier, stucateur, lors du colloque de Guédelon 2015.

Entreprise : Les Ateliers Du Paysage, 04300 Forcalquier, France
Site Internet : www.ateliers-du-paysage.com
Courriel : philippe.bertone[at]free.fr

Introduction

Le plâtre reste un matériau assez méconnu, souvent déconsidéré à partir d’idées reçues non fondées. Son utilisation remonte aux périodes anciennes sur une aire géographique très étendue, en raison notamment de sa grande résistance. Il constitue ainsi un des matériaux majeurs du patrimoine vernaculaire que nous continuons d’utiliser aujourd’hui avec les savoir-faire traditionnels.

Fig. 1 : Plâtre paysan grossier en hourdage dans les Alpes-de-Haute-Provence. © Ph. Bertone

On distingue aujourd’hui le« plâtre paysan » (fig. 1) , fabriqué localement par les agriculteurs, ou le plâtre traditionnel ou plâtre artisanal quand il est produit par des gypsiers (artisans producteurs), du plâtre industriel vendu dans le commerce et provenant exclusivement de la cuisson du gypse, roche sédimentaire aux multiples formes.

D’une manière générale, le plâtre est le plus ancien liant cuit utilisé en architecture pour réaliser des mortiers. Il est aussi employé pour Continuer la lecture de Une réhabilitation du plâtre dans les constructions traditionnelles du monde méditerranéen

La mise en œuvre d’une voûte à croisée d’ogives dans une chapelle castrale du XIIIe siècle : l’exemple de Guédelon

Résumé de la présentation de Florian Renucci, maître d’œuvre à Guédelon,  en conclusion du colloque de Guédelon 2015

[N’hésitez pas à cliquer sur les images pour mieux les visualiser. Vous pouvez ensuite les faire défiler en cliquant sur les flèches de votre clavier]

Le projet

La construction d’une voûte à croisée d’ogives s’inscrit dans le programme de construction d’un oratoire situé dans une des tours du château résidence de Guédelon : projet ostentatoire faisant référence à un registre religieux du milieu du XIIIe siècle. Le parti architectural est caractérisé par la réalisation d’une baie à remplage et d’une croisée d’ogives à nervures moulurées enrichies d’éléments décorés. Il se réfère aux oratoires seigneuriaux présents dans des tours de flanquement des châteaux de Nemours (77) et d’Hérisson (03). Ces modèles sont établis selon une organisation verticale de l’espace constitués de murs pleins jusqu’à 2 m de hauteur et percés, en partie haute, de trois fenêtres à lancette avec ébrasement.

Les nervures des voûtes ont pour modèle celles de Fontainejean dont les modénatures datées du XIIIe siècle sont constituées de voussoirs toriques avec filets et cavet, semblables à ceux du lapidaire du château hospitalier de Belvoir bâti en Galilée à la même époque. Le modèle de la baie est celui du château de Thiers sur Thèves (95). Ouverte dans une niche aménagé dans l’abside à pan coupé, la baie est conçue de la manière suivante : l’arc brisé de la niche fait office d’arc triomphal et sert ainsi de formeret  pour la voûte d’ogive.

Enfin, les détails apportés aux registres sculptés des culots, de la clef et des nervures sont réalisés dans une pierre calcaire plus tendre que le calcaire marbrier utilisé pour la réalisation des ouvrages extérieurs. Le calcaire provient de la carrière de la Grosse Borne (à Donzy), d’où nous avions extrait, en 2014, des pierres plus tendre pour réaliser la fenêtre à remplage.

Le chantier et la mise en œuvre

Après avoir effectué le tracé de la croisée d’ogives sur le plancher d’épure, les tailleurs de pierre Continuer la lecture de La mise en œuvre d’une voûte à croisée d’ogives dans une chapelle castrale du XIIIe siècle : l’exemple de Guédelon

L’organisation des chaînages dans les murs en pierre

Présenté par Philippe Delage  et Florian Renucci (Chantier expérimental de Guédelon) lors du séminaire du 17 mai 2013

 La construction d’un mur de pierre, à la différence des architectures d’ossature de béton revient à structurer le mur avec des éléments dont la masse plus importante que les moellons du mur va, par empilement, constituer des éléments rigides.

Les murs médiévaux et antiques décrivent des stratégies pour que cet empilage soit stable.

L’art de l’appareillage et de la mise en œuvre de la pierre va concerner aussi bien les maîtres d’œuvre, les maîtres d’ouvrage pour le caractère ostentatoire, que les maçons et tailleurs.

C’est le thème transversal par excellence.

 1 / Problèmes liés à la prise du mortier : le flambement des murs de moellons (Florian)

Contenir des centaines de m3 de mortier mou dans des murs privés d’air revient à avoir un mur mou qui autorise des micros déplacements de pierre. Un mortier de chaux aérienne ne durcit pas en 2 jour et ne fait pas prise en 28 jours.

Schéma d’un mur en coupe
Schéma d’un mur en coupe

Le mur se tasse et s’écarte. Les tassements différentiels sont inévitables entre parement et remplissage qui s’enfonce  en poussant les parements vers l’extérieur. Continuer la lecture de L’organisation des chaînages dans les murs en pierre

L’approvisionnement en bois sur le château de Guédelon (Yonne)

Par Florian Renucci (Chantier expérimental de Guédelon)

1. Le bois est en France le matériau négligé de la « doctrine » de restauration des Monuments Historiques pour plusieurs raisons :

  • Culture de la pierre et manque d’intérêt pour le bois de la part des « Castellologues » : Recours aux références de Viollet-le-Duc/ Haut Kunigsbourg.
  • Culture des Monuments Historiques : Restaurations pointues pour la pierre, le bois est relégué aux choix des entreprises de charpentes/couverture et soumis aux problématiques d’accessibilité et fonctionnalité : sorties/secours. Risque du «Kitch» dans le décor.
  • Bois médiéval : Problématiques de conservation muséographique des objets, distinctes des restitutions physiques de portes et fenêtres.
  • Une recherche empirique à Guédelon menée grâce aux données des visiteurs : Rencontre de J.-M. Huré avec un tonnelier qui l’a initié au bois fendu.
  • Applications de la méthode lors des premières expériences : le pont dormant en 2001. Par la rencontre de Frédéric Epaud en 2002, puis plus tard de M. Hoffsummer et P. Milles, mise au point progressive d’une véritable méthodologie de production du bois d’œuvre. Continuer la lecture de L’approvisionnement en bois sur le château de Guédelon (Yonne)