Archives par mot-clé : urbanisme

Les grandes étapes de l’histoire urbaine de Tyr (Liban)

Résumé de l’intervention de Pierre-Louis Gatier, historien-archéologue, D.R. CNRS –Hisoma / MOM lors du séminaire du vendredi 18 janvier 2019

Tyr a connu une longue histoire attestée par la documentation écrite (depuis le Bronze moyen) et archéologique (depuis la fin du Bronze ancien). On distingue quatre grandes périodes de l’histoire du site :                                                                                                    

  • jusqu’en 332 av. J.-C., Tyr est une île, à une distance comprise entre 750 m et 2000 m du continent, ce qui signifie qu’il y a deux sites occupés par la ville, l’un secondaire sur le continent (dit Paléotyr) et l’autre principal dans l’île (fig.1)
    fig. 1 Vue aérienne du site maritime de Tyr © Mission archéologique de Tyr
  • à partir de 332, l’île est reliée au continent par la jetée qu’a fait construire Alexandre, qui crée un tombolo ; elle se transforme en presqu’île, le tombolo s’épaississant progressivement en isthme    
  • en 1291, la ville est évacuée par les Francs et abandonnée aux Mamelouks qui la rasent  ; elle reste en ruines (fig. 2)   
    fig. 2 Illustration du XVIIe s. : une vue de Tyr © Mission archéologique de Tyr
                             
  • Tyr ne renaît qu’à la fin du XVIIIe s., en dépit de quelques tentatives avortées lors des périodes antérieures ; ainsi, à l’époque ottomane, c’est une bourgade modeste entourée par un rempart nouveau qui laisse de côté la partie sud de la presqu’île.

Continuer la lecture de Les grandes étapes de l’histoire urbaine de Tyr (Liban)

La topographie et l’urbanisme de Tyr, de l’âge du Bronze à la période byzantine

Résumé de l’intervention de Catherine Duvette , architecte-archéologue, CNRS, Archimède – UMR 7044 / Université de Strasbourg lors du séminaire du vendredi 18 janvier 2019

Entre 2008 et 2016, la Mission Archéologique de Tyr a réalisé un plan topographique complet des vestiges dégagés lors des fouilles réalisées sur le site de Tyr-ville par Maurice Chéhab avant 1975 (fig. 1).

fig. 1 Nouveaux relevés à Tyr (© Mission archéologique de Tyr)

À partir de cet état des lieux au 1/500e et grâce aux nouvelles données archéologiques provenant de la fouille et des études d’architecture, nous avons pu préciser plusieurs aspects liés à l’évolution du littoral et au développement de la ville antique.
Durant les phases anciennes, le site de Tyr est séparé du continent et le profil des côtes de l’île se modifie légèrement entre l’âge du Bronze et la fin de l’âge du Fer. La plupart des bâtiments sont construits en appareil double grossier, avec des blocs liés à l’argile, suivant une technique de construction identique et relativement homogène (fig. 2).

fig. 2 Techniques de construction en grès. © Mission archéologique de Tyr

Continuer la lecture de La topographie et l’urbanisme de Tyr, de l’âge du Bronze à la période byzantine

Le remploi dans l’habitat domestique à Vienne, premières observations

Résumé de l’intervention d’Adrien Tourasse lors du séminaire du vendredi 16 mars 2018.

Cette intervention m’a permis de présenter une partie de mon travail de master 1, réalisé sous la direction d’Anne Baud et portant sur l’organisation urbaine et l’habitat domestique à Vienne du XIIème au XVIIIème siècle. Considérant l’importance de l’utilisation de matériaux de remplois dans la ville médiévale et moderne, j’ai concentré une partie de mes recherches sur l’étude de ce phénomène dont les premières observations seront présentées dans ce résumé.

Vienne (Isère), à une trentaine de kilomètres au sud de Lyon, sur les rives du Rhône a d’abord été une importante implantation allobroge considérée comme leur capitale avant de devenir colonie romaine autour de 50 av. JC. Ce développement a entraîné Continuer la lecture de Le remploi dans l’habitat domestique à Vienne, premières observations